Les histoires de la famille Michel – Chapître 5

Les histoires de la famille Michel – Chapître 5

Le monde d’après…

L’air est plus léger depuis le déconfinement, se dit M. Michel, même si le  virus continue à circuler.
Lui et sa femme avaient difficilement  supporté la période débutée le 12 mars et inaugurée par le sms adressé à tous les français par le Président. Si leurs proches avaient été épargnés par la pandémie, le climat ambiant attisé par les chaînes d’informations continues les avait plongés dans un stress tenace.

Pour s’en sortir, ils avaient décidé de filtrer l’accès aux communications en étant plus sélectifs et en positivant.

Ils avaient observé et été attentifs aux initiatives privées, publiques et d’entreprises pour mieux répondre à la crise et avaient tiré quelques questions et conclusions qu’ils étaient prêts à mettre en pratique :

  • Nul besoin d’être livré en 24 heures d’un gadget qui nous a fait envie et que l’on jetterait bientôt
  • Que deviendraient nos villes sans épicerie, librairie ou encore magasin de vêtement ?
  • Les repas livrés à domicile, c’est pratique mais rien ne vaut  ceux que l’on cuisine soi-même à part ceux d’un vrai chef bien sûr et avec l’ambiance d’un restaurant convivial en plus.
  • La mère de Madame Michel 92 ans, en Ephad,  reviendrait chez eux pour finir sa vie
  • Leur prochaine voiture serait électrique.
  • Rien ne peut se comparer au jaune-orange d’un œuf bio.
  • Ils avaient aimé les pubs de soutien aux producteurs locaux et ils s’en souviendraient.
  • La crise économique serait terrible et il faudrait apprendre à consommer différemment et à être plus solidaire.
  • Ils ne connaissaient pas la moitié des régions françaises.
  • Les communications avec leurs enfants et petits-enfants avaient été de vrais  moments de  bonheur

Laisser un commentaire